Soldes d’été 2016… Bien loin du beau fixe

Pour tous ceux qui veulent des promotions  importantes ou qui espèrent avoir des chaussures et des vêtements d’été pas chers, les soldes d’été apportent un moment important. La date d’ouverture des soldes d’été est toujours fixée par l’état et sa durée est de 6 semaines. Mais qu’elle est l’envers du décor ?

Ce qui se passe réellement durant les soldes d’été

L’Observatoire économique régional (Crocis) de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris – Île-de-France note à la fin de sa traditionnelle étude de fin de soldes d’été « une insatisfaction générale des commerçants ». Dans tous les arrondissements, sur les secteurs d’activité concernés par les soldes, l’enquête du Crocis sur les 300 commerçants parisiens stipule qu’« après un printemps gris et pluvieux qui n’a pas incité les clients à consommer, les commerçants parisiens espéraient écouler leurs stocks d’articles estivaux lors des soldes. Mais le contexte négatif (météo pluvieuse, crise économique, crainte des attentats), la multiplication pour les clients des occasions d’acheter à prix réduits tout au long de l’année (promotions, ventes privées) et la concurrence accrue des ventes par internet ne leur ont pas permis d’obtenir un résultat à la hauteur de leurs attentes ».

Des commerçants déçus

L’analyse confirme que « 63 % des commerçants se déclarent insatisfaits du chiffre d’affaires réalisé ». L’étude de Bénédicte Gualbert et Julien Tuillier met en évidence, du moins en parties  la raison des mauvais résultats: « la conjugaison de plusieurs facteurs, notamment la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs, caractérisée par un panier moyen en berne, et les événements tragiques survenus en novembre 2015 ». Et ce qui provoque la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs si l’on juge par l’enquête du Crocis, « 77 % des commerçants jugent que la crise économique a eu des répercussions importantes ou très importantes pour la clientèle. Le panier moyen en période de soldes est en baisse par rapport à l’été dernier, selon 55 % des commerçants. »,  et il stipule aussi que les faits tragiques de l’actualité ont aussi concouru à provoquer cette sombre réalité « avant même les soldes, la saison printemps-été s’est avérée bien décevante, puisque 77 % des commerçants jugent peu ou pas satisfaisante l’activité de leur magasin pendant la saison. En cause, notamment, un printemps très pluvieux qui n’a pas incité les consommateurs à se lancer dans l’achat d’articles d’été. 30 % des commerçants jugent, par ailleurs, « que les soldes ont démarré trop tôt cette saison ». Et d’autant plus que dans la région parisienne, les clients étrangers ne sont pas au rendez-vous car selon les résultats des enquêtes faites sur 89% de personnes« la fréquentation touristique est en baisse ». Même l’Euro de football n’a pas joué en faveur du commerce. Selon 89 % des commerçants, « les répercussions de l’Euro 2016 sur leur activité auront été faibles ou nulles ».

Beaucoup de prudence

L’étude du Crocis stipule que « dans ce contexte de pouvoir d’achat en berne, les commerçants sont très prudents dans la gestion de leurs commandes ». En dépit de cela, au commencement des soldes, « 34 % des commerçants avaient des stocks supérieurs à l’été dernier ». Dès le commencement des soldes, pour stimuler les clients et les inciter à revenir dans les magasins, les commerçants doivent faire des rabais plutôt importants depuis pas mal de saison déjà. Et à cause des stocks trop importants, « 65 % des commerçants n’avaient toujours pas mis en place la nouvelle collection en quatrième semaine de soldes, contre 40 % en 2015 ». Les commerçants effectuent différentes opérations promotionnelles comme des ventes privées surtout pour leurs clients fidèles inscrivent dans leurs fichiers depuis quelques années pour les motiver à revenir dans les magasins. Cette été, « ils ont été 50 % à les proposer, contre 61 % l’été dernier ». C’est peut-être le commencement d’une remise en cause pour le Crocis : « Si, pour 61 % des commerçants, ces opérations ont donné des résultats satisfaisants, ce pourcentage est en nette baisse : ils étaient 79 % l’année dernière. Et surtout, 44 % des commerçants n’ont pas l’intention de proposer des ventes privées ou promotions dans les six prochains mois. Ils souhaitent ne pas multiplier les périodes de vente à prix réduits car cela désoriente le consommateur et le dissuade d’acheter au plein tarif » Ces opérations sont souvent effectuées quelques jours avant le début des soldes par le quart des commerçants, ils les font 15 jours avant le commencement et cela « cannibalisent » les soldes.

L’offensive internet

Du côté des ventes sur internet, la progression est très évidente. Sur le premier trimestre, le Fevad constate que, « les ventes sur internet ont augmenté de 16 % par rapport au 1er trimestre 2015. Le nombre de transactions a de son côté augmenté de 21 % sur la même période ». Selon l’enquête du Crocis, « les commerçants perçoivent clairement cette évolution : « ils sont aujourd’hui 61 % à penser qu’internet représente une vraie concurrence pour leur activité pendant les soldes ».

Lepeignoir avis

Pour effectuer toutes les activités quotidiennes, il est important d’obtenir un sommeil de bonne nuit. En fait reposer la nuit est tout aussi important pour les petites pauses pendant la journée. Mais pour parvenir à une bonne nuit de sommeil bien calme et confortable, il accordera une attention particulière aux vêtements que nous portons. vêtements d’intérieur comme des peignoirs de marque lepeignoir peuvent être d’une grande aide, tout en étant un accessoire qui peut aussi avoir une tendance à regarder, même à la maison!

Les principaux critères dans le choix d’une robe

Comme nous l’avons vu plus haut, les vêtements sont à l’intérieur très important pour une personne, et qui peut se passer ailleurs. La robe homme dressing fait partie. Comme dans le cas de choisir tout type de vêtements devrait prendre en compte certains détails de choisir sa robe. Tout d’abord, nous devons d’abord veiller à ce que la taille de l’homme robe correspond vraiment la morphologie de l’individu concerné. Donc, le choix du matériau. Contrairement aux femmes, les hommes de plus de chaleur corporelle, il est donc préférable de choisir un tissu polaire plus ou moins de lumière. En ce qui concerne le style de robe, traversé le système de fermeture avec une ceinture qui se fixe à l’avant adapté à l’homme, ce modèle est plus pratique.

Quel homme robe

Comme son nom l’indique, nous pouvons déjà conclure que la robe est un vêtement d’intérieur. Plus précisément, il est un vêtement qui est porté par-dessus un pyjama ou tout autre type de vêtements de nuit. Au cours d’une nuisette pour les femmes, les hommes Robe de chambre portés sur caleçon ou slip. Il est une habitude qui est spécifiquement conçu pour fournir une sensation plus confortable pour le porteur. Sa qualité douce et soyeuse vous donne une chaleur naturelle et vous garde dans le confort suprême.